RT 2020
24Août

RT 2020 : la nouvelle réglementation thermique

RT 2020 : la nouvelle réglementation thermique

À compter de 2021, les constructions neuves devront respecter la nouvelle Réglementation Thermique : la RT 2020. A quoi correspond cette dernière norme immobilière ?

Évolution de la réglementation jusqu’à la RT 2020

La construction et l’immobilier sont des domaines essentiels dans la lutte contre le réchauffement climatique. Afin de limiter l’impact environnemental des bâtiments, des normes ont été mises en place.

Des normes pour réduire la facture énergétique

Dès 1974, la France a établi des réglementations pour diminuer la consommation énergétique des constructions neuves. Parmi les mesures prises :

  • L’arrêté du 10 avril 1974 relatif à l’isolation thermique instaure le coefficient G. Celui-ci calcule les déperditions thermiques d’un logement et vise à réduire les pertes de chaleur.
  • La RT 1982 impose un seuil de 170 kWh/m² par an pour la consommation énergétique des logements neufs.
  • La RT 2005 réduit le niveau de consommation énergétique des bâtiments neufs à 90 kWh/m² par an. Elle crée également des labels permettant d’attester de la performance énergétique des constructions. Parmi eux, le label HPE Enr (Haute Performance Énergétique Énergies Renouvelables) et le label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

La RT 2012, la réglementation en vigueur en 2020

À la suite du Grenelle de l’environnement de 2007, la France a renforcé ses exigences environnementales avec la réglementation thermique 2012. Cette dernière prévoit :

  • Une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m² et par an (article 4 de la loi dite « Grenelle 1 » du 3 août 2009). Elle comprend la consommation de chauffage, d’éclairage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire et des systèmes annexes (pompe à chaleur, ventilation, etc.).
  • Une conception bioclimatique des constructions afin de limiter les besoins énergétiques des habitations en tirant profit de l’environnement (exposition du bâtiment au soleil, etc.).
  • Une température intérieure conventionnelle qui assure un niveau de confort aux occupants pendant une période de chaleur, sans qu’ils aient besoin de recourir à un système de refroidissement.

RT 2020, l’avènement des maisons passives

Avec la nouvelle réglementation thermique 2020, une étape de plus est franchie vers des logements neufs à énergie positive. L’objectif est double : réduire la consommation énergétique tout en optimisant la production d’énergie.

Les nouvelles exigences de la RT 2020

Pour la réglementation 2020, le terme utilisé n’est plus celui de réglementation thermique, mais de RE 2020, pour réglementation environnementale 2020. Ce changement de terminologie marque une évolution dans les exigences fixées. Celles-ci tiennent compte de la production et de la consommation d’énergie des bâtiments, mais également de leur empreinte environnementale. Avec la RE 2020 :

  • Les maisons neuves produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment, le seuil de dépense énergétique est de 0 kWh/m² par an;
  • L’isolation est renforcée pour supprimer le gaspillage énergétique;
  • Les logements ont recours aux énergies renouvelables (solaire, éolien, etc.);
  • La consommation des appareils ménagers et électroménagers est prise en compte dans le calcul de la consommation énergétique des immeubles, en plus du système de refroidissement, du chauffage, de la production d’eau chaude sanitaire et de l’éclairage.

La mise en place de la RE 2020

Déjà en vigueur pour la construction des bâtiments publics, la RE 2020 sera applicable à la construction de maison dès 2021. Certains promoteurs ont cependant d’ores et déjà intégré ces nouveaux standards de construction dans leurs programmes neufs. Les personnes qui souhaitent faire un investissement immobilier en 2020 doivent donc se renseigner auprès des promoteurs pour connaître la réglementation thermique appliquée. La RE 2020 imposant plus d’obligations aux constructeurs, son application entraîne des surcoûts qui se répercutent sur le prix d’achat des immeubles. Ce prix d’acquisition plus élevé peut freiner certains acquéreurs. Cependant, il est important de prendre en compte le fait que l’achat d’une maison passive va fortement réduire les factures d’énergie. Ainsi, le surcoût lié au prix d’achat peut être compensé par une réduction des dépenses énergétiques.

Avatar

ABOUT THE AUTHOR

David Devila