obtenir un crédit immobilier en 2020
24Sep

Obtenir un crédit immobilier en 2020-2021

Obtenir un crédit immobilier en 2020-2021

Pour obtenir un crédit immobilier en 2020-2021, un faible apport n’est pas forcément rédhibitoire. Car, l’essentiel est de ne pas dépasser 33% de taux d’endettement.

Quel apport personnel pour un prêt immobilier ?

Il y a quelques années encore, il était impensable de demander un crédit sans un apport personnel conséquent. Ce n’est plus tout à fait le cas aujourd’hui, mais d’autres contraintes se posent désormais pour les futurs acheteurs.

Des apports personnels de plus en plus faibles

Selon une récente étude réalisée par Meilleurtaux.com, plus de 1 emprunteur sur 2 dispose de moins de 10% d’apport. Entre mai et août 2020, 37% des dossiers acceptés par la société apportaient même moins de 5%. Pas question pour autant d’espérer obtenir un crédit immobilier en 2020-2021 sans aucun apport personnel ! Cependant, les banques et les établissements de prêt ont désormais d’autres critères plus importants pour évaluer la recevabilité d’un dossier. Ainsi, depuis la parution des nouvelles recommandations du HCSF – le Haut Conseil de stabilité financière –, le taux d’endettement et la durée du prêt doivent être limités. Acheter une maison ou un appartement serait-il donc devenu un parcours du combattant ?

Le taux d’endettement fixé pour l’achat d’un bien

Le HCSF a donc fixé des règles qui, si elles ne sont pas obligatoires, sont souvent appliquées par les banques. Elles sont essentiellement relatives au taux d’endettement pour acheter un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou d’un investissement locatif. Ce taux ne doit pas dépasser 33% des revenus nets du foyer, un maximum rarement négociable pour les demandeurs modestes. L’autre norme importante fixe à 25 ans la durée maximale de remboursement pour un prêt immobilier. Ces nouvelles recommandations ont été décidées suite au problème de surendettement croissant des ménages qui inquiète en haut lieu. Cependant, dans les faits, seuls les profils financiers qui paraissent les moins solides semblent vraiment impactés. Bien évidemment, les CSP+ (les catégories socio-professionnelles supérieures) sont souvent en meilleure position pour négocier un prêt bancaire.

Comment obtenir un crédit immobilier en 2020 ?

 

 

Malgré des taux d’intérêt qui restent bas, on constate un net recul des crédits accordés par les banques. Un nombre de refus croissant qui s’explique en partie par les recommandations du HCSF, mais pas uniquement.

Primo-accédants et foyers modestes pénalisés

La population des candidats au prêt immobilier est essentiellement constituée par les primo-accédants, les jeunes et les foyers à faibles revenus. Pour ceux-là, le durcissement des conditions d’accès ne laisse malheureusement pas beaucoup d’options pour espérer acheter un appartement ou une maison. Ils doivent donc revoir leurs ambitions à la baisse, se serrer la ceinture ou repousser leur projet immobilier, voire y renoncer. Paradoxalement, ce sont ces acheteurs potentiels à qui les banques concèdent le moins d’avantages qui leur permettraient pourtant d’acquérir un bien immobilier. En conséquence, la demande de prêts est en baisse chez les plus modestes, ainsi que chez les investisseurs locatifs. Selon les professionnels du secteur, tels que Meilleurtaux, cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir, malgré la stabilité des taux d’intérêt.

Des conditions de prêt variables selon les profils

Le fait n’est pas nouveau : les établissements bancaires accordent les conditions les plus favorables aux meilleurs profils. Les décotes, les taux d’intérêt frôlant le 1%, voire l’allongement de la durée sont plus faciles à obtenir pour ces candidats. Quant à la fameuse règle des 33%, elle reste globalement plutôt respectée, même si certains des meilleurs profils obtiennent 35 ou 36%. Si 36% des dossiers de demande dépassent ce taux, la proportion tombe à 16,9% après réponse de la banque. Pour autant, faut-il vraiment toucher un salaire minimum pour investir dans l’immobilier, ou simplement devenir propriétaire de son logement ? Pas nécessairement, si vous êtes bien conseillé, que vous préparez soigneusement votre dossier et que vous négociez avantageusement votre prêt.

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez-nous sur Facebook et découvrez notre offre de formation en investissement immobilier !

ABOUT THE AUTHOR

David Devila