Marché de l’immobilier de prestige en 2020
04Août

Marché de l’immobilier de prestige en 2020

Les belles demeures, la puissance du luxe

En 2020, les investisseurs immobiliers sont inquiets. Pourtant, le marché de l’immobilier de prestige se porte à merveille, durant cette double crise pandémique et économique.

Le marché de l’immobilier de prestige en 2020

Contre toute attente, le luxe continue de faire recette, malgré les revers économiques récents. En tête du classement, les belles demeures attirent plus encore qu’avant, les nouveaux acquéreurs et les projets d’avenir.

Un dynamisme à toute épreuve

Le site de référence pour la vente et l’achat de propriétés luxueuses, Belles Demeures, l’affirmait dès fin juin : le dynamisme immobilier est là. Leur baromètre des prix de l’immobilier de prestige publié en juillet 2020 établit une attractivité intacte voire même renforcée. Certaines régions se disputent ardemment les premières places d’un podium observé à la loupe par les professionnels du secteur. En Île-de-France, indétrônable vainqueur, la moyenne des prix s’échelonne de 15.400 à 10.500 euros du m² entre Paris et les Hauts-de-Seine. Mais ce sont les Yvelines qui présentent la plus spectaculaire augmentation avec un bond de 14% en un an. L’Ouest parisien a, par conséquence, de beaux jours devant lui.

Le joker du marché immobilier 2020

Le marché des maisons, villas et appartements est donc actif et ce, en dépit de l’absence prolongée des riches étrangers qui ne visitent plus la France. Les parisiens aisés, restés hors de la région parisienne après le déconfinement, sont, pour leur part, très actifs auprès des agences spécialisées dans l’immobilier de luxe. Et la demande s’est étendue à tout le territoire francilien. Pendant et après le confinement, les recherches ont également visé les régions PACA, Rhône-Alpes et Aquitaine. Si Deauville ou Le Touquet conservent leur aura patrimoniale, l’immobilier de luxe en Côte d’Azur et Provence ne passe pas inaperçu.

Un investissement immobilier de confiance

Bien que l’année 2020 rime avec incertitudes, les prix du marché immobilier de prestige  n’inquiètent pas les acquéreurs. Cet investissement représente plus que jamais une valeur refuge.

L’attractivité des belles demeures françaises

La récente étude commandée par Belles Demeures établit une discordance entre les impressions des acheteurs potentiels et la réalité du secteur. Si beaucoup de futurs acquéreurs envisagent une baisse des prix sur les prochains mois, les professionnels de l’immo ne constatent aucun ralentissement. Il n’est pas nécessaire d’être un riche acheteur étranger pour céder au charme de l’habitat luxueux français. Ainsi, 40% des actuels futurs acquéreurs pensent qu’il est temps pour eux de réaliser leur projet. Une occasion de prouver que le marché de l’immobilier de prestige en 2020 ne séduit pas seulement les Chinois, les Russes ou les Américains. Cette embellie place même la France devant la Suisse et le Portugal dans le classement des destinations privilégiées pour l’immobilier de luxe.

Une valeur refuge éclectique

L’attractivité française, incarnation du luxe et du patrimoine culturel dont sont issues de nombreuses belles demeures se porte bien. Mais de nouveaux critères entrent dans la genèse d’un projet d’investissement dans l’immobilier de prestige français. Le confinement a nourri l’exigence d’un pied à terre loin des grandes métropoles ou d’un lieu refuge en marge des standard urbains. Un logement de prestige doit inclure une localisation prisée, des prestations exceptionnelles (une piscine à débordement par exemple), une rareté architecturale, etc. Or, posséder un jardin au cœur de Paris, une maison de maître sur les bords de Seine ou face à la Méditerranée est devenu vital. Cette valeur refuge, à la fois financière et physique, assure de pouvoir vivre et travailler en toutes circonstances, même les plus inopinées.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila