MaPrimeRénov' 2020-2021
30Nov

MaPrimeRénov’ 2020-2021 : tout ce qu’il faut savoir

MaPrimeRénov’ 2020-2021 : tout ce qu’il faut savoir

Né de la volonté affichée du gouvernement de mieux accompagner la transition énergétique en France, le dispositif MaPrimeRénov’ 2020-2021 fait peau neuve. Conditions d’éligibilité, plafonds, cumuls avec d’autres aides : découvrez ce qui change.

Vos travaux de rénovation énergétique en France

Selon les chiffres du gouvernement, près de 5 millions de foyers seraient mal isolés en France. D’où la décision de débloquer plus d’un milliard d’euros pour créer une nouvelle aide gouvernementale en 2020 et 2021.

Quels travaux sont éligibles à MaPrimeRénov’ ?

Cette subvention est attribuée pour tous les travaux de rénovation énergétique en France, dans les logements neufs ou anciens, de plus de deux ans. Il peut s’agir de changer de système de chauffage, d’optimiser la ventilation ou l’isolation du logement, mais aussi de faire effectuer un audit énergétique. Attention cependant : les entreprises qui interviennent doivent disposer du label RGE (reconnues garantes de l’environnement). La liste des professionnels habilités est disponible sur la plate-forme Faire.gouv. Il faut savoir que les travaux de rénovation énergétique vont progressivement devenir obligatoires. Cette aide est donc une bonne nouvelle pour ceux qui envisagent un investissement immobilier en 2020 et 2021.

Aide gouvernementale en 2020 et 2021 : pour qui ?

Créée en début d’année, MaPrimeRénov’ remplace l’ancien CITE (crédit d’impôt sur les rénovations énergétiques) et les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat). La nouveauté est que cette subvention, jusqu’alors réservée aux ménages modestes, est depuis le 1er octobre accordée à tous les foyers. Elle ne sera toutefois versée qu’à partir du 1er janvier 2021, et les montants seront dégressifs en fonction des revenus du ménage. Autre bonne nouvelle pour les investisseurs immobiliers en 2020 et 2021 : les propriétaires occupants ne sont plus les seuls éligibles. Désormais, les bailleurs peuvent également bénéficier de MaPrimeRénov’. Une bonne solution pour améliorer globalement l’isolation des logements en France, tout en encourageant un investissement locatif de qualité.

Nouveau fonctionnement de MaPrimeRénov’ 2020-2021

La précédente mouture de MaPrimeRénov’ avait obtenu des résultats modestes, bien en-deçà du nombre de dossiers attendus. Les nouvelles conditions d’attribution de cette aide gouvernementale en 2020 et 2021 pourraient bien changer la donne.

Une attribution élargie et des cumuls possibles

Désormais donc, tous les foyers français pourraient théoriquement bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ 2020-2021. Les plafonds de ressources et le pourcentage du coût des travaux pris en charge par l’État, dépendent du revenu fiscal de référence et de la composition du foyer. L’aide est dégressive, de 90% à 40% du devis, selon le groupe auquel appartient le demandeur : MaPrimeRénov’ Bleu, Jaune, Violet ou Rose. De plus, cette subvention est cumulable avec d’autres aides régionales ou avec la prime énergie, par exemple. En revanche, le montant perçu au titre de MaPrimeRénov’ ne peut pas dépasser 200.00€ sur une période de 5 ans. Les plafonds appliqués selon le type de travaux de rénovation énergétique sont consultables dans le guide très complet édité par le ministère de la Transition écologique.

Les démarches à effectuer pour bénéficier de l’aide

La marche à suivre pour obtenir cette aide gouvernementale à la rénovation énergétique est très simple. Elle comporte cinq étapes :

  • faire réaliser un devis pour les travaux envisagés par une entreprise RGE;
  • évaluer les aides possibles grâce au simulateur;
  • faire la demande directement sur le site MaPrimeRénov’;
  • démarrer les travaux et demander une avance si nécessaire;
  • recevoir l’intégralité de la prime dans un délai maximum d’un mois.

Grâce à ce nouveau système de subventions, très incitatif et ouvert à tous, le gouvernement espère faire avancer les performances énergétiques du parc de logements en France. Ceci pourrait également contribuer à soutenir le secteur du bâtiment, mis à mal par la crise sanitaire et économique de 2020.

Pour découvrir nos activités et tout savoir sur l’investissement immobilier, suivez-nous sur nos réseaux sociaux.

Avatar

ABOUT THE AUTHOR

David Devila