marché immobilier de luxe en 2020
31Oct

Le maintien du marché immobilier de luxe en 2020

Le maintien du marché immobilier de luxe en 2020

La crise du Covid a éloigné les acheteurs étrangers du marché immobilier de luxe en 2020. En revanche, les Français plébiscitent toujours les biens de standing, perçus comme un investissement prometteur.

Le patrimoine immobilier, une valeur-refuge

Plus encore que l’achat de maisons en 2020-21, l’acquisition de biens de prestige revêt une image de fiabilité. La crise sanitaire et économique semble exacerber le besoin des acheteurs de se créer un patrimoine tangible.

Des achats de maisons en 2020 qui se concluent vite

Les professionnels du secteur sont unanimes depuis la sortie du confinement. Les ventes de biens immobiliers de luxe en 2020 se concrétisent à vitesse éclair, parfois en quelques heures seulement. Certaines agences rapportent avoir conclu des transactions à plus de 3 millions d’euros en une demi-journée, dans des quartiers parisiens cotés. Les ventes flash ne sont pas rares, malgré des prix au mètre carré pouvant atteindre des hauteurs vertigineuses – 49.000€ relevés près du Jardin du Luxembourg ! L’offre est même inférieure à la demande, ce qui accentue la hausse des prix dans la capitale. Les grandes métropoles ne sont pas en reste : à Bordeaux, Lyon ou Toulouse, les tarifs des biens de standing restent stables. Qu’il s’agisse d’un achat à titre résidentiel ou locatif, les acquéreurs sont prêts à investir des sommes considérables dans leur patrimoine immobilier.

L’investissement immobilier en 2020 se porte bien

Malgré les restrictions sanitaires, le marché de immobilier de luxe en 2020 n’est pas en perte de vitesse. À Paris, les prix tournent autour de 15.000€, voire 20.000€ au mètre carré dans le VIè et le VIIè arrondissement. À titre comparatif, selon Notaires de France, la moyenne dans l’Hexagone est de 10.600€ environ. Sur le segment du luxe, certaines agences ont enregistré une hausse de +20% des achats de maisons et d’appartements en 2020. Le directeur de l’agence immobilière de prestige Belles Demeures de France avance une explication à l’engouement des acheteurs. D’après lui, ceux-ci cherchent à se constituer un patrimoine immobilier, considéré à juste titre comme une valeur sûre en ces temps incertains.

Les tendances du marché immobilier de luxe en 2020

La forte présence des acquéreurs sur le segment des biens de prestige témoigne d’une volonté d’investir dans l’immobilier en 2020 et en 2021. Pour différentes raisons, la crise économique de 2020 a dynamisé le marché du luxe, notamment dans la capitale.

Les acheteurs de biens immobiliers de luxe en 2020-21

Cette année, le profil des acquéreurs est différent, en raison de l’absence des millionnaires étrangers. Ceux-ci briguaient ordinairement la moitié des biens à Paris et presque tous ceux de la Côte-d’Azur. Le marché immobilier de luxe en 2020 repose donc uniquement sur des acheteurs français qui savent exactement ce qu’ils veulent. Les demeures de prestige, bien situées, rénovées avec goût et dotées d’une terrasse avec vue se vendent vite et cher. En revanche, les biens de seconde catégorie doivent afficher un prix inférieur pour trouver preneur. L’achat d’un bien immobilier de luxe en 2020 semble répondre également à d’autres critères. Les acquéreurs – essentiellement citadins – aspirent à une meilleure qualité de vie, même s’ils sont déjà bien installés.

Les acquéreurs plébiscitent Paris et les métropoles

Ceux qui cherchent à réaliser un investissement immobilier sûr, se tournent, une fois encore, vers la pierre. De nombreux Parisiens cherchent à s’installer dans la périphérie sud ou ouest, et envisagent d’y télétravailler une partie de la semaine. D’autres s’intéressent aux demeures de prestige en province : Bordeaux, notamment, voit affluer les acheteurs venant de la Ville Lumière. Le marché immobilier de luxe est très dynamique depuis le début de l’année, avec des prix oscillant entre 6.000 et 12.000€ du mètre carré. Les Parisiens en quête d’un nouveau cadre de vie représentent environ un quart des acheteurs. Ils sont notamment attirés par l’accessibilité de la capitale, à un peu plus de 2 heures seulement en TGV.

Si cet article vous a plu, likez-le sur Facebook.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila