biens immobiliers cotés en 2020-2021

Les biens immobiliers cotés en 2020-2021

Les biens immobiliers cotés en 2020-2021

En septembre, le site d’annonces immobilières Bien’ici a analysé les aspirations des Français en matière de logement. Suite au déconfinement, voici quels sont les critères de choix essentiels et les biens immobiliers cotés en 2020-2021.

Des projets d’achat de maison toujours d’actualité

Envie d’acquérir son chez-soi, rêve d’une résidence secondaire à la campagne ou exode citadin : les achats de villas ont le vent en poupe depuis le printemps. La prospection immobilière n’a d’ailleurs jamais cessé, même pendant le confinement.

Modes de recherche d’un bien immobilier en 2020-21

Malgré l’impossibilité de visiter les biens, l’engouement des Français pour l’immobilier n’a pas faibli durant le confinement. Preuve en est le chiffre record de 12 millions de visites constatées sur le site Bien’ici au mois de juin. Les visites virtuelles et l’utilisation massive des smartphones ont permis aux candidats à l’achat de poursuivre leur prospection. De nombreuses transactions ont même été conclues à distance, sans visite physique. Dès le mois de juin et pendant tout l’été, les recherches de biens immobiliers ont fait l’objet d’un véritable boom. L’achat de maisons individuelles, notamment, connaît un engouement sans précédent, à relier sans doute à l’enfermement imposé du printemps.

Caractéristiques du marché immobilier à la rentrée

Premier constat : le nombre de recherches visant un achat de bien immobilier est le double de celui orienté vers la location. Au mois d’août, les prospections en vue d’une transaction avaient doublé par rapport à l’année précédente. Les recherches de biens à louer, quant à elles, étaient en augmentation de 60%. En revanche, l’écart entre les logements neufs et anciens se comble légèrement, bien que l’ancien domine, pour le moment, le marché immobilier. Près des trois quarts des candidats à l’achat consultent au moins une annonce de maison individuelle : une tendance en hausse par rapport à l’avant-confinement. Enfin, on constate un regain d’intérêt pour les offres en viager, qui restent cependant minoritaires.

Qualités des biens immobiliers cotés en 2020-2021

Sans surprise, la localisation reste le critère essentiel dans la recherche de logements en 2020. Cependant, d’autres caractéristiques revêtent une importance nouvelle aux yeux des acquéreurs – et des locataires.

Les achats de villas et de maisons sont en hausse

Avant la crise sanitaire du printemps dernier, 6 personnes sur 10 environ incluaient au moins une offre de villa dans leurs recherches. En septembre, Bien’ici constate que ce chiffre est passé à 7 sur 10. Par ailleurs, 15 à 20% des locataires et acheteurs potentiels considèrent la présence d’un espace extérieur comme un critère essentiel. Ce chiffre était même monté à 40% durant le confinement ! Du côté de la situation géographique, malgré les rumeurs persistantes, les métropoles gardent une longueur d’avance. Bassin de l’emploi dynamique, réseau de transports étoffé, infrastructures et commodités faciles d’accès : les grandes villes ont d’indéniables atouts. Les cités les plus prisées restent Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Marseille.

L’investissement locatif soutenu par la demande

En dépit de la crise économique, la recherche de logements à louer reste très active en France. De quoi encourager les investisseurs potentiels, d’autant que les aides fiscales demeurent attractives ! Sur le marché des maisons, les logements de 4 à 5 pièces sont les plus demandés. Pour ce qui est des appartements, les biens possédant 2 à 3 pièces ont la cote, ainsi que les studios neufs. Naturellement, la localisation des logements est également primordiale : emplois, commerces, écoles, transports, activités sportives et culturelles sont autant de points attractifs. Cependant, le contexte sanitaire et économique incertain empêchent de prédire à coup sûr l’orientation du marché. Les biens immobiliers cotés en 2020-2021 seront-ils les mêmes lorsque le pays sera sorti de la crise ? Difficile à dire pour le moment, mais les Français semblent toujours fermement convaincus de la sécurité de l’investissement immobilier.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur l’investissement immobilier ? Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Retour haut de page