prix des maisons en 2020 à Paris
18Sep

L’envol des prix des maisons en 2020 à Paris

L’envol des prix des maisons en 2020 à Paris

Le prix des pavillons en 2020 à Paris grimpe plus vite que celui des appartements. Du jamais vu depuis 2007, d’où une évolution difficile à prévoir.

Le marché immobilier en région parisienne

Le prix des appartements en Île-de-France en 2020 subit une nette hausse : +7,2% sur un an prévus pour octobre. Cependant, les maisons battent des records, avec une augmentation de l’ordre de +8%, pour un prix moyen de 339.000€.

Pourquoi une telle hausse des prix des maisons ?

La crise sanitaire et le confinement semblent être les raisons les plus évidentes à l’engouement des acheteurs pour les logements individuels. Le besoin d’espace, le désir d’avoir une surface plus importante, voire un jardin, découlent vraisemblablement de ces 2 mois d’enfermement. Cependant, la revalorisation du prix des maisons en 2020 à Paris n’est pas imputable à la seule crise du covid. En effet, acheter un bien avec un extérieur en plein Paris relève de l’utopie pour la plupart des ménages. L’une des raisons de l’explosion du marché immobilier en région parisienne est donc la facilité avec laquelle les Parisiens s’éloignent aujourd’hui de la capitale. Ceci explique l’envol des prix en petite et grande couronne, notamment dans les Hauts-de-Seine et dans l’Essonne.

L’essor du secteur immobilier en petite couronne

Au 2è trimestre, les prix dans l’ancien en Île-de-France accusaient, selon les Indices Notaires-INSEE, une baisse de 5%. En termes de volumes de ventes, la chute enregistrée était de 28%. À la rentrée, la tendance s’est nettement inversée pour la première fois depuis 2006 : les prix des biens immobiliers augmentent plus vite en banlieue qu’à Paris. Selon les estimations des notaires, la capitale affichera en octobre une progression annuelle des prix de l’ordre de 6,6%. Cette augmentation sera de 7,6% dans la grande couronne – qui comporte la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne et le Val-d’Oise. La hausse atteindra 9% en moyenne dans les 3 départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Évolution du prix des maisons en 2020 à Paris

Les acquéreurs les plus modestes n’ont pas les moyens de s’offrir un logement plus vaste sans quitter la capitale. Mais les acheteurs disposant d’un budget confortable ou d’un profil favorable continuent de briguer les biens immobiliers parisiens.

Profil des acquéreurs de maisons en Île-de-France

Les records de prix ont été battus dans toute la grande couronne, mis à part en Seine-et-Marne. Un engouement qui n’est pas seulement parisien : de nombreux acheteurs viennent d’autres régions de France, voire de l’étranger. Les acquéreurs parisiens cherchent une résidence principale en proche banlieue, ce qui leur permet de conserver leur emploi dans la capitale. Le périphérique, autrefois barrière symbolique, n’arrête plus les candidats à l’achat immobilier : en effet, le développement des transports y est pour beaucoup. Pour les autres, il s’agit d’acheter une résidence secondaire en Île-de-France, mais avec la volonté d’y passer du temps. En clair, il ne s’agit pas d’acquérir une maison de vacances, mais réellement un second lieu de vie.

Incertitudes quant à l’avenir du marché immobilier

L’envol des prix des maisons en 2020 à Paris, et surtout en Île-de-France, semble prometteuse pour le secteur immobilier. L’investissement dans la pierre reste une valeur‑refuge et les taux de crédit demeurent très bas. De plus, des projets comme celui du Grand Paris sont attractifs et très incitatifs à l’achat. Mais des zones d’ombre demeurent quant à l’évolution de la situation, notamment économique. La France connaît actuellement sa plus forte récession depuis la Seconde Guerre Mondiale, et l’avenir réserve de grandes incertitudes. Explosion du chômage, licenciements et faillites, durcissement des conditions de prêts immobiliers : autant de facteurs qui risquent de peser lourd dans la balance. Personne ne saurait prédire avec certitude quel sera l’impact réel de la crise économique de 2020 sur le marché de la pierre.

Pour rester en contact avec votre conseiller en immobilier, participez à notre réseau social Instagram !

ABOUT THE AUTHOR

David Devila