investissement locatif en 2020
03Sep

Investissement locatif en 2020 : où investir ?

Investissement locatif en 2020 : où investir ?

Osez optimiser un investissement locatif en 2020 en choisissant une localisation attractive. Voici comment déterminer le meilleur emplacement immobilier.

L’emplacement d’un investissement locatif en 2020

La localisation est un critère essentiel pour acheter ou louer un bien immobilier. Avant d’investir dans un projet immobilier, il est donc important d’analyser la zone géographique où se trouve le logement.

Un lieu adapté au projet immobilier

Investir dans l’immobilier locatif en 2020 peut prendre différentes formes :

  • Une location saisonnière sur quelques jours ou quelques semaines;
  • Un bail d’habitation pour une location de longue durée;
  • Une location meublée ou vide;
  • Une location étudiante avec un bail mobilité de 10 mois maximum;
  • Une location dans une résidence avec services pour personnes âgées par exemple, afin de profiter d’une réduction d’impôt;
  • La location d’un logement neuf encadrée par le dispositif Pinel pour bénéficier d’un avantage fiscal.

Selon l’objectif du projet immobilier, l’emplacement du bien à privilégier est différent. Les investisseurs souhaitant faire de la location saisonnière vont orienter leur choix vers des zones touristiques comme le pourtour méditerranéen et la façade atlantique. Au contraire, ceux qui investissent pour profiter d’une défiscalisation en Pinel, devront acheter un logement neuf dans les zones géographiques délimitées par ce dispositif.

Des lieux attractifs pour louer un logement

L’environnement à proximité immédiate du bien immobilier doit également être analysé afin de s’assurer que cet emplacement est recherché par les locataires. Cela permet de limiter les périodes de vacances locatives. Pour être attractif, le lieu choisi doit offrir un cadre de vie agréable et bénéficier de certains services et infrastructures (commerces, écoles, universités, transports en commun, activités culturelles et sportives, etc.). Là encore, les critères devront être adaptés au projet de location. Ainsi, pour un investissement locatif s’adressant à des étudiants, il faudra privilégier la proximité des universités et des transports en commun. Pour la location d’une maison à une famille, la présence d’une école proche est essentielle.

L’analyse du marché immobilier local

Le choix du lieu où acheter un bien immobilier en 2020 est également dicté par des préoccupations financières. Avant tout investissement immobilier, une étude des prix des logements et de la rentabilité locative doit être réalisée.

Les prix d’un investissement immobilier en 2020

En fonction de leur apport et de leur capacité d’emprunt, les investisseurs déterminent le montant qu’ils pourront allouer à leur investissement locatif en 2020. Or, le budget nécessaire pour un même projet immobilier diffère fortement selon la ville où se trouve le logement. Par exemple, un budget de 100.000€ peut permettre d’acheter un appartement d’environ 60m² à Limoges ou un studio de 20m² à Nantes. Il ne permet cependant pas d‘investir dans l’immobilier locatif à Paris. Les acquéreurs doivent donc se renseigner sur le marché immobilier local, les prix pratiqués et leur évolution sur les derniers mois. À défaut d’adéquation entre le budget et les prix de l’immobilier local, les investisseurs devront revoir leur projet (changement de localisation, diminution de la superficie, etc.).

La recherche du meilleur rendement locatif

Le calcul de la rentabilité locative est essentiel pour optimiser un investissement locatif en 2020. Il permet aux investisseurs de s’assurer que l’achat d’un bien immobilier va leur rapporter de leur argent. Pour cela, il faut diviser les revenus locatifs générés par ce bien (déduction faite des charges et des impôts) par le prix d’achat de la maison ou de l’appartement. En 2020, le calcul du taux de rendement locatif met en avant les investissements dans des villes moyennes comme Saint-Étienne ou Orléans. Au contraire, des villes comme Paris apparaissent moins rentables. Cette situation s’explique par des prix d’achat qui restent très élevés alors que le dispositif d’encadrement des loyers limite le montant des revenus locatifs.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila