Investissement locatif en 2020-2021

Investissement locatif en 2020-2021 post COVID

Investissement locatif en 2020-2021 post COVID

Crise sanitaire oblige, l’investissement immobilier locatif en 2020-2021 s’adapte. Les acquéreurs s’orientent vers des bâtiments verts, connectés, proposant divers services.

L’investissement locatif en 2020-2021 un marché stable

Acquérir un bien immobilier locatif reste une priorité pour les investisseurs dans la constitution d’un patrimoine solide.

L’immobilier résiste à la crise économique

Au regard de la crise économique, le placement locatif demeure une valeur sûre. En effet, les conditions d’octroi de crédit se durcissent. Les ménages aux capacités financières limitées se voient refuser les crédits d’achat ou de construction. Mais une diminution du nombre de propriétaires signifie une augmentation de la demande locative. Le marché du neuf favorise donc les placements locatifs, car il jouit d’un faible pourcentage des frais notariés (à hauteur de 2 à 3%). Les villes moyennes ont le vent en poupe puisque le foncier y est plus abordable que dans les métropoles. Les superficies de ces placements immobiliers sont donc plus importantes que dans les métropoles. L’accroissement du télétravail ainsi que la qualité de vie renforcent l’attractivité de ces communes provinciales. Ajoutez à cela le dispositif Denormandie et les investissements immobiliers 2020-2021 sont dynamisés. Pourtant, malgré la crise économique, les bâtisseurs doivent insérer de nouvelles normes dans leurs projets.

Immobilier neuf et contraintes sanitaires

Proposer des programmes immobiliers adaptés à la nouvelle manière de vivre depuis la COVID, telle est la volonté des promoteurs. En effet, les constructeurs doivent prendre en compte de nombreux critères supplémentaires dans leurs projets immobiliers. L’investissement locatif 2020-2021 est marqué par une forte demande du respect des contraintes sanitaires. Aussi, pour satisfaire la demande des futurs acquéreurs, les bâtiments doivent être connectés pour parer la crise de la Covid. Ainsi, les nouveaux bâtiments permettent l’ouverture automatique des portes et des ascenseurs sans toucher les digicodes. Ces badges mémorisent l’information du lieu d’habitation des locataires pour plus de sécurité. Les autres pistes étudiées par le marché immobilier du neuf tendent vers des bâtiments 100% Wi-Fi, l’incorporation d’extérieur et plus de services.

Investissement locatif en 2020-2021 : bâtiment connecté

Opter pour des investissements immobiliers incluant les nouvelles interfaces vocales est l’une des conséquences de la crise sanitaire.

Nouvelles réflexions sur le placement locatif 2020-2021

Investir dans un logement avec balcon ou terrasse, par exemple, répond à la demande des futurs locataires. Effectivement, suite au confinement subi au printemps et les nouvelles mesures restrictives de l’automne 2020, leurs aspirations se sont modifiées. Parmi elles, les promoteurs étudient plusieurs options telles que les balcons et la modularité des biens. Effectivement, la croissance du télétravail nécessite de pouvoir utiliser une pièce pour travailler chez soi sereinement. D’autre part, la réalisation de toits-terrasses est également fortement étudiée par les constructeurs. Ainsi les locataires pourront profiter d’un espace extérieur naturel plus conséquent à domicile. Mais ce n’est pas tout, puisque les constructeurs réfléchissent également à la réorganisation des espaces communs. Espace de coworking, salle de sport pour les résidents, par exemple, font partie du cahier des charges du marché du neuf.

Capital immobilier locatif connecté clé en main

Le placement immobilier neuf offre également une place de choix au numérique. Le sans-contact est mis à l’honneur, à cause de la crise sanitaire : badge d’entrée, casier pour récupérer ses paquets, etc. L’investissement locatif en 2020-2021 doit être connecté pour satisfaire les locataires. L’accès à l’immeuble et à son logement sans rien toucher sont les priorités des investisseurs. Pour la même raison, une excellente connexion Wi-Fi incluse, dès la conception de l’immeuble, est valorisée, sans surcoût pour les acheteurs. En effet, les promoteurs préfèrent construire dans des agglomérations proposant des PLU moins rigides concernant les places de stationnement privatives. Vérifier si les projets immobiliers sont des biens bioclimatiques représente un autre axe de réflexion pour un meilleur placement locatif. Concevoir les immeubles en fonction de leur environnement régional et climatique permet d’optimiser l’apport lumineux naturel. Le choix d’isolants à forte inertie ou encore l’installation de chauffages performants mais peu énergivores sont nécessaires.

Vous voulez plus d’informations pour un investissement locatif rentable en 2020-2021 ? Visionnez la vidéo de David Devila et suivez-le sur les réseaux sociaux : YouTube, Instagram, Facebook, Pinterest et aussi Twitter.

Retour haut de page