une ville moyenne pour l'investissement immobilier
27Oct

Investissement immobilier : l’envol des villes moyennes

Investissement immobilier : l’envol des villes moyennes

L’investissement immobilier en 2020, est dynamisé par l’attractivité des villes moyennes, grâce à plusieurs dispositifs d’aide au financement. De plus, télétravailler au vert se démocratise, avec la crise sanitaire.

Le dynamisme des investissements immobiliers 

Densifier les communes moyennes grâce à leur situation géographique et leurs tarifs abordables, est l’enjeu des mairies.

Le marché immobilier post-crise économique 2020

Les transactions immobilières 2020, pré-COVID 19, étaient en augmentation pour les villes dites de tailles moyennes. La dynamique du marché immobilier pour ces agglomérations conforte les bonnes prévisions d’investissements immobiliers en 2021. En effet, de plus en plus d’acquéreurs potentiels souhaitent s’installer dans des villes proches des métropoles. Attirer les investisseurs dans une commune moyenne, telle est la mission du dispositif Action Cœur de Ville (ACV). Mis en place en 2017, il finance la rénovation de bâtiments en centre-ville, favorisant ainsi le développement économique. Les promoteurs devraient également profiter de ce contexte pour proposer aux acheteurs des logements neufs clé en main. Ainsi l’investissement immobilier serait certain d’attirer une clientèle souhaitant emménager dans un lieu de vie agréable et à moindres frais.

Le soutien fiscal pour l’achat d’un logement

Rénover des logements anciens pour diminuer le nombre de passoires énergétiques est un des aspects phares du marché. Ainsi, Action Cœur de Ville revitalise les centres-villes des communes moyennes, grâce à :

  • Des achats et rénovations;
  • Des constructions de logements neufs;
  • La destruction et reconstruction.

Le dispositif ACV favorise ainsi la transition écologique du marché de l’immobilier 2020 et 2021. Les acquéreurs encore dans le monde du travail, visent plutôt les villes du Grand Ouest de la France. Le bassin d’emploi de ces territoires est dynamique et la proximité de l’Océan Atlantique un atout supplémentaire. De même pour les retraités franciliens qui eux, cherchent un climat et un air plus favorable, mais aussi une superficie immobilière plus importante. Par exemple, des villes comme Challans ou Dinard attirent par leur potentiel d’investissement immobilier avec jardin.

Aides au financement de l’investissement immobilier 

Investir dans ces régions, pour y vivre ou pour le locatif, implique souvent la réfection de l’habitat acquis.

Les financements d’une meilleure qualité de vie

Réhabiliter des logements anciens, telle est la mission du dispositif Denormandie. Pourtant, celui-ci se révèle complexe dans sa mise en application pour les investisseurs particuliers. Par exemple, le coût maximal d’acquisition d’un bien est de 300.000€, donnant droit à un avantage fiscal de 63.000 euros. Et condition supplémentaire : seulement s’il est mis en location pour une période de 12 années. Dans le cas où le logement est loué 6 ans, la réduction d’impôt sera de 36.000€ pour cette période. Mais comment être certain de la fiabilité du marché locatif dans ces villes pour un particulier ? Ceci est peu probable, à moins d’habiter dans la région. Pour pallier ce problème, le gouvernement incite les promoteurs et gestionnaires de copropriétés à effectuer les travaux “par lot”. L’investisseur individuel bénéficie ainsi d’un logement refait à neuf et clé en main. Mais ce n’est pas tout, puisque d’autres dispositions visent les classes moyennes et inférieures. Ainsi, MaPrimeRénov privilégie la réhabilitation des logements grâce à l’amélioration des performances énergétiques. Ce dispositif de transition énergétique est en marche uniquement pour les résidences principales. À retenir : le dispositif Cœur de Ville recense 222 agglomérations et va de pair avec le dispositif Denormandie.

Le télétravail nécessite un placement stratégique

Les villes moyennes de 9.000 à 130.000 habitants bénéficient de plusieurs avantages non négligeables. Tout d’abord, leur situation géographique est devenue un réel bonus stratégique pour les acheteurs. La proximité d’une métropole leur offre la possibilité de télétravailler, mais aussi d’assister aisément aux réunions en présentiel. De plus, ces agglomérations soutenues par le plan Action Cœur de Ville, proposent aux habitants de nombreux services de proximité. Par conséquent, le territoire se développe sur le plan démographique mais aussi sur le plan de l’emploi, tant au niveau quantitatif que qualitatif. La demande croissante d’habitations plus spacieuses et avec jardin, dues aux crises économique et sanitaire 2020, est de plus en plus conséquente. L’essor des villes moyennes où la qualité de vie est plus agréable attire de nombreux investisseurs. De plus, le prix au mètre carré est beaucoup adapté au budget serré. C’est un véritable atout pour l’investissement immobilier individuel.

Des informations complémentaires pour de l’investissement immobilier en province post-crise ? Suivez David Devila sur ses réseaux sociaux YouTube, Facebook, Instagram, Twitter et également Pinterest.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila