immobilier à la montagne
15Août

Investir dans l’immobilier à la montagne

Investir dans l’immobilier à la montagne en 2020

Comment investir dans l’immobilier à la montagne en 2020 ? L’emplacement géographique du bien, sa superficie ou son standing sont des éléments déterminants pour la réussite d’un tel projet.

Préparer son investissement immobilier à la montagne

Investir dans l’immobilier au ski peut à la fois être un achat plaisir et un placement lucratif. Lorsque l’objectif est celui de la rentabilité, le projet doit faire l’objet d’une sérieuse analyse pour en évaluer le potentiel.

Évaluer le potentiel de rentabilité

La rentabilité de l’investissement immobilier de vacances est liée à divers paramètres. Lorsqu’on investit dans l’immobilier d’altitude, il faut, au préalable, évaluer le prix les locations et le taux de fréquentation du site. Il convient également de budgétiser le montant des frais et travaux d’entretien, ainsi que les honoraires pratiqués par les organismes de gestion. Le choix d’un investissement locatif n’exclut pas de profiter du bien pour ses congés. On doit alors déterminer combien de semaines de location seront nécessaires pour que les loyers couvrent le placement financier investi. En moyenne, on compte une occupation locative de 6 semaines en hiver et 4 en été. Un paramètre désormais plus difficile à quantifier en raison de la crise économique frappant la France en 2020.

Analyser le marché locatif

Le prix des locations est considérablement influencé par les services proposés à proximité. Aujourd’hui, les stations en vogue sont celles tournées vers les activités familiales, davantage que celles exclusivement tournées vers le ski. Par ailleurs, la tendance va au succès des produits immobiliers neufs. Si les petites surfaces vintages séduisent encore les plus jeunes, une grande partie de la clientèle se tourne vers des locations plus spacieuses. Elle souhaite bénéficier d’équipements et services haut de gamme, de types piscine ou espace fitness. Sensible à l’écologie, la clientèle apprécie les constructions neuves, peu énergivores, et les emplacements proches des navettes ou des pistes, pour éviter les déplacements.

Choisir où investir à la montagne en 2020

La France regorge de trésors pour les amateurs de glisse sportive comme pour les familles. Comment faire son choix entre la renommée des Alpes françaises, le charme des stations des Pyrénées ou l’authenticité des Vosges et de l’Auvergne ?

La renommée des Alpes françaises

Dotées des plus beaux domaines skiables au monde, les Alpes françaises jouissent d’une réputation internationale. Dans les stations les plus réputées comme Courchevel ou Megève, les prix grimpent jusqu’à 13000€ le m2. Un phénomène d’autant plus fort que l’offre s’y fait rare. Investir dans ces stations huppées est donc difficilement rentable. Il est préférable d’opter pour des emplacements où l’offre est plus importante, pour un meilleur rapport qualité-prix. Les stations de La Plagne ou Val Thorens enregistrent par exemple des prix plus raisonnables, autour de 5000€ le m2. Il en va de même pour les stations situées en basse altitude, idéales pour réaliser un investissement immobilier au grand air.

Le charme des autres massifs français

Les stations des Pyrénées françaises présentent de belles perspectives pour les personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier à la montagne. De l’est à l’ouest, le massif des Pyrénées déploie des paysages variés et des stations au charme incontestable. Elles proposent tous les services pour des vacances familiales et sportives, tout en restant un investissement très attractif. En revanche, l’enneigement est variable selon l’altitude et le niveau de rendement des locations saisonnières est plus aléatoire que dans les Alpes. De même, les Vosges et le Massif central jouent au maximum la carte de la rentabilité. Proches de lacs ou de sources thermales, ces stations sont très prisées pour les séjours en famille. Au cœur du massif du Sancy par exemple, les amateurs de nature peuvent profiter de nombreuses activités, été comme hiver.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila