intérêts de prêt immobilier en 2020

Déduire vos intérêts de prêt immobilier en 2020

Déduire vos intérêts de prêt immobilier en 2020

Pour rentabiliser un investissement locatif, il existe différentes possibilités. La déduction des intérêts de prêt immobilier en 2020 en fait partie.

Quelles sont les déductions fiscales possibles ?

Pour qu’un investissement à visée locative soit financièrement intéressant, il convient de prendre en compte plusieurs paramètres. Les avantages fiscaux liés à l’acquisition, ainsi que les sommes déductibles font partie des points à examiner en cas de projet immobilier locatif.

Charges déductibles en cas d’investissement locatif

Par définition, il est envisageable de déduire toutes les sommes versées aux banques au titre d’un crédit immobilier. Concrètement, cela comprend :

  • les frais de caution;
  • les frais bancaires;
  • les frais d’hypothèque;
  • les primes d’assurance liées au prêt immobilier;
  • les intérêts du prêt (sous certaines conditions).

Toutes ces charges liées à l’investissement locatif en 2020-21 peuvent être déduites des revenus fonciers. Cependant, il existe différents régimes d’imposition et tous n’offrent pas les mêmes avantages fiscaux. Il est donc primordial de bien réfléchir afin de calculer au mieux la rentabilité du bien proposé à la location.

Les régimes d’imposition sur les revenus locatifs

Les intérêts d’un prêt immobilier en 2020 ne sont pas systématiquement déductibles. En effet, il existe deux régimes différents pour les propriétaires : le régime réel et le micro-foncier. Dans le premier cas, où le revenu foncier brut annuel est supérieur à 15.000€, les intérêts payés dans l’année sont entièrement déductibles. Cet avantage fiscal couvre les crédits contractés pour l’acquisition du bien mais aussi pour les travaux d’amélioration, d’agrandissement ou de construction, par exemple. Dans le cas où les revenus fonciers sont inférieurs à 15.000€ (charges non comprises), on parle de régime micro-foncier. Celui-ci ouvre droit à un abattement forfaitaire de 30%, c’est-à-dire que l’imposition porte sur 70% des revenus locatifs perçus. Il n’est alors pas possible de déduire les intérêts des prêts.

Déduire vos intérêts de prêt immobilier en 2020

Dans la cadre d’un projet immobilier, prendre les conseils d’un spécialiste en investissement peut être un atout. Il connaît les montages financiers les plus intéressants et peut vous proposer la solution fiscale la plus avantageuse pour votre cas.

Revenus fonciers ou bénéfices commerciaux ?

Avant de se lancer dans l’investissement immobilier locatif, il est pertinent de se renseigner sur les différents types de projets envisageables. En effet, une location vide, par exemple, sera imposée au titre des revenus fonciers, alors qu’une location meublée relève des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). À partir de là, deux autres possibilités s’offrent à l’investisseur, qui entraînent des déductions fiscales immobilières différentes. Le régime micro-BIC ouvre droit à un abattement forfaitaire de 50%, il est donc plus intéressant que pour un logement vide. Le régime de bénéfice réel, quant à lui, correspond au statut LMNP (loueur meublé non professionnel). Ce régime permet de déduire les frais d’achat du bien, mais aussi d’amortir sa valeur, ainsi que celle du mobilier. Au final, il est possible de ne pas payer d’impôts fonciers pendant près de 10 ans !

Quelles charges déduire et comment ?

En régime micro-foncier, les revenus locatifs bruts sont à reporter sur le formulaire CERFA n°2042. Dans la cadre d’un régime réel, il convient d’effectuer une déclaration des revenus fonciers séparée (CERFA n°2044). Le revenu locatif net (les loyers après déduction des charges) doit apparaître sur cette déclaration, avec le détail du calcul effectué. Pour déduire les intérêts de prêt immobilier en 2020, il suffit de les reporter dans la case 250 « intérêts d’emprunt ». Attention cependant : tout comme l’investissement immobilier ne s’improvise pas, les déclarations fiscales doivent être irréprochables ! Dans le doute, en cas de propriétés multiples ou de situations spécifiques, mieux vaut faire appel à un expert-comptable.

Vous êtes intéressé par l’investissement immobilier ? Découvrez toutes nos vidéos thématiques et de nombreux témoignages sur notre chaîne YouTube !

Retour haut de page