investissement immobilier 2020
06Août

Investissement immobilier 2020, retour à la terre

Investissement immobilier 2020, retour à la terre

L’investissement immobilier en 2020 reste une valeur refuge rentable. Les investisseurs recherchent de plus en plus des maisons individuelles, au vert.

Les atouts de l’investissement immobilier 2020  

Devenir propriétaire d’une maison individuelle fait de plus en plus rêver. L’achat d’une résidence secondaire s’opère soit comme investissement locatif, soit comme patrimoine immobilier.

La rentabilité du placement locatif 2020

Les futurs acquéreurs bénéficient de nombreux dispositifs fiscaux permettant d’optimiser la rentabilité des résidences secondaires en 2020. Depuis quelques mois, les demandes de maisons avec extérieur s’intensifient. Par conséquent, les investissements immobiliers locatifs doivent donc être repensés autrement. Par exemple, pour bénéficier de revenus locatifs cohérents, l’investisseur doit choisir une zone géographique proche d’une agglomération attractive. Ce placement immobilier s’autofinance si le calcul des frais de gestion et des charges est anticipé. Mais ce n’est pas tout, puisque l’investissement immobilier participe également à la construction d’un patrimoine à transmettre.

L’avantage du patrimoine immobilier

L’investissement immobilier 2020 reste une valeur rassurante et séduisante. Depuis la crise du Covid-19, l’achat d’une résidence secondaire à la campagne effectue son grand retour. Les revenus stables des ménages offrent à ces derniers la possibilité d’investir dans les campagnes limitrophes des zones urbaines. En effet, une partie des Français souhaitent acquérir dans une maison individuelle au vert pour en profiter le temps d’un week-end. Pour d’autres, ce placement immobilier 2020, s’accompagne d’une modification de leurs besoins et d’une nécessité d’espace et de calme pour télétravailler. Pour bénéficier des avantages de ce placement immobilier sur le long terme, l’achat en doublette demeure une option non négligeable. L’investisseur se constitue ainsi un patrimoine immobilier tout en réduisant les coûts et les formalités administratives.

L’attractivité d’une maison à la campagne

L’année 2020, riche en évènements, a stimulé les citadins à s’éloigner, tout en restant en France, pour leurs congés. Pour les mêmes raisons, leur envie d’investir dans une maison à la campagne, s’oriente donc vers un logement avec jardin ou terrasse.

Le marché des maisons individuelles

Malgré la crise sanitaire, le taux d’épargne des ménages est resté stable grâce à la diminution de la consommation. Celle-ci a effectivement provoqué des économies involontaires. Selon Sotheby’s International Realty France, les perspectives d’achats pour les résidences secondaires 2020 sont en hausse. Le confinement a donné des envies de nature aux acheteurs. Le rêve de la maison individuelle avec cheminée, plusieurs chambres, clôture et jardin ne parait plus ringard ni même inaccessible. Les investissements immobiliers avec jardin permettent également de se projeter pour des réunions familiales ou amicales. De plus, le télétravail a largement contribué à l’essor de cet investissement immobilier dans les secteurs ruraux. Si certaines zones géographiques bénéficient d’une attractivité sans égale, la stabilité est de mise pour les prix. Les négociations, elles, sont à la baisse.

Le placement à proximité d’une métropole

À la suite du confinement, les consommateurs ont revu leurs prétentions : ils souhaitent allier espace et commodités urbaines. Le choix des futurs(es) propriétaires se tourne vers un placement immobilier situé à moins de 200km de leur résidence principale. Depuis la pandémie du Covid, les investissements immobiliers dans les secteurs fortement urbanisés trouvent donc un nouvel élan. Effectivement, le regain d’intérêt des acquéreurs s’oriente vers les résidences secondaires à proximité des grandes villes. Les causes principales de cet engouement sont le besoin d’espace et l’accessibilité à l’agglomération, mais aussi l’envie de profiter des services et animations citadines. Les zones urbaines les plus estimées sont le bassin parisien, la Normandie mais aussi la Bretagne.

ABOUT THE AUTHOR

David Devila