crise économique de 2020
28Sep

Crise économique de 2020 : impact sur l’immobilier

Crise économique de 2020 : impact sur l’immobilier

La crise économique de 2020 va-t-elle frapper durablement le marché de la pierre ? MeilleursAgents a mené une étude pour tenter de répondre à cette question.

Comment prévoir la courbe des prix de l’immobilier ?

Près de 6 mois après la crise sanitaire qui a secoué la France et le monde, les retombées restent difficiles à estimer. Les conséquences du marasme économique sur le marché de la pierre commencent cependant à se faire sentir.

Plusieurs critères influencent le marché immobilier

Les experts de MeilleursAgents, une agence spécialisée dans l’immobilier, ont pris en compte différents paramètres pour rendre leur étude aussi fiable que possible. Du point de vue du marché immobilier, ils se sont basés sur le pouvoir d’achat local. Pour cela, ils ont considéré les revenus des acquéreurs et les coûts réels des transactions. Les spécialistes ont également évalué la tension immobilière du secteur (le rapport entre le nombre de vendeurs et le nombre d’acheteurs). D’autre part, l’étude de MeilleursAgents a pris en considération la facilité d’accès aux prêts immobiliers. Enfin, le marché de l’emploi – actuel et prévisionnel – fait aussi partie des critères retenus.

Des prix en hausse de septembre 2019 à mars 2020

L’étude de MeilleursAgents porte sur 11 grandes villes de France et tente d’y mesurer l’impact possible de la crise économique de 2020. Premier constat : les achats de maisons et d’appartements, ainsi que les prix de l’immobilier, étaient en augmentation depuis l’automne 2019. Toulouse affichait une hausse du prix du mètre carré de +7,1%, talonnée par Rennes à +5,9% et Lille à +5,8%. Paris était en progression de +5,1%, Lyon, de +4,9%, et même les villes où le marché semblait moins dynamique bénéficiaient d’une hausse des prix. Depuis le 15 mars, en revanche, l’évolution des prix de l’immobilier marque nettement le pas dans toutes les métropoles. L’investissement immobilier en 2020 et 2021 va-t-il se stabiliser ou subir un sévère coup de frein ?

Marché de la pierre et crise économique de 2020

Contrairement à toutes les études publiées jusqu’à présent, les chiffres avancés par MeilleursAgents manquent un peu d’optimisme. La courbe des prix sur les 6 derniers mois a nettement baissé, et les perspectives ne semblent pas plus réjouissantes.

Un ralentissement visible de l’évolution des prix

Le marché immobilier en 2020 affiche une stagnation presque générale dans les grandes villes de France. Depuis le 15 mars, Lyon et Nantes conservent une hausse poussive de +1,9% (contre +4,9% et +4,3% précédemment). Le prix du mètre carré à Paris est en baisse de 0,4%, tout comme à Montpellier et Toulouse (-0,5%). La ville rose affichait pourtant une montée record de +7,1% entre septembre 2019 et le printemps 2020. Seule Bordeaux semble tirer son épingle du jeu, avec une progression de +0,8%, contre +0,4% avant le confinement. Strasbourg reste stable également, avec un taux de +1,4% contre +1,5% auparavant. On reste cependant loin des ascensions vertigineuses qu’avait connu le marché de la pierre il y a quelques mois.

Un retournement du marché possible localement

La crise économique de 2020 va impacter le secteur immobilier, c’est une évidence. Acheter une villa sans savoir si l’on va conserver son emploi relève de la gageure. Selon les prévisions de MeilleursAgents, le marché devrait stagner jusqu’à l’automne 2021 dans la plupart des métropoles. À Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes et Strasbourg, l’évolution des prix est estimée à 0. À Nice ou Montpellier, on pourrait même assister à un retournement du marché, avec des baisses allant jusqu’à -2%. Les raisons sont liées au marché de l’emploi, durement touché et reposant sur des secteurs « à risque » dans ces métropoles. En revanche, la ville de Lille pourrait être épargnée, voire connaître une hausse de +2 à +4%. Paris et Rennes peuvent espérer une augmentation plus modeste, de l’ordre de +2% au maximum.

Vous avez aimé cet article ? Likez-nous sur Facebook !

ABOUT THE AUTHOR

David Devila